Oursins.

Retour à l’embarquement.

 Encore une fois l’anse de Malfaçu s’est refusée à mes hélices. La calanque dans le désert des Agriates est parfaite. Elle est cependant soit trop petite pour mes embarcations, soit mes trapanelles sont trop grosses pour elle.  Toujours est il que  je n’y ai jamais mouillé.

D’habitude je me réfugie sur Salecchia, cette immense plage de sable blanc qui n’a pour seul inconvénient de voir tous les plaisanciers de Saint Florent y mouiller. Aujourd’hui les conditions atmosphériques sont parfaites. Je m’arrête dans l’anse immédiatement à l’Est de celle du Diable.

Les enfants sont énervés par la traversée depuis Calvi qui s’est pourtant passée dans les meilleures conditions. C’est moi qui ai serré les miches au passage d’Alcajola. Cet écueil dont la balise est une fois sur deux éteinte se pratique aussi bien à terre qu’au large. Pour monter dessus, il faudrait le faire exprès. Je provoque un débarquement sur la plage.

Depuis l’annexe qui ne demande qu’à couler sous le poids de trois enfants agités, je remarque , caché dans une anfractuosité de la crique un mini port avec une cabane de pêcheur et un barbecue. Mon équipage y ferait tâche, je les débarque sur la plage.

Dès les premiers pas, un son différent de leurs jérémiades se fait entendre. Ecoutez les enfants, c’est le sable : il chante. Plantez vigoureusement vos orteils et caressez vivement de votre coup de pied. » Couink !!!» C’est magique.

En y regardant de plus près la plage n’est pas que blanche. Nos traces musicales découvrent des grains roses bleus et noirs. Le jeu les amuse  le temps de gravir au sommet de la dune. Nous tombons nez à nez sur un couple de galinettes royales. Si l’aîné reste comme moi bouche bée, le cadet se rue dessus en hurlant provoquant les cris stridents de la petite. Il est temps de rentrer les invités arrivent à midi.

Le pire des scénarii, c’est quand un bateau ami vient rejoindre le vôtre au mouillage. Soit il pose son ancre et s’amarre à vos flancs. A tous les coups le vent tourne, les ancres s’emmêlent et vous êtes bon pour le tricot en côte de maille. Soit il s’amarre à vous et votre ancre doit supporter deux poids asymétriques. Dans les deux cas, la moindre vague fait entrer les deux bateaux dans une danse à phase opposée qu’une tête d’enfant rendrait charmante.

En attendant, j’ai un apéro à préparer. J’installe un atelier pêche sur la plage arrière du bateau, inculquant aux charmants bambins que le silence et la patience était le gage de leur réussite. Ce n’est pas très légal comme pratique en cette saison mais comme le dit papa : « ce qui est surtout interdit, c’est de se faire prendre », alors je me mets à l’eau pour y prélever quelques douzaines d’oursins. Ils me tendent les épines. Des verts, des bruns, des violets et même un blanc avec le bout des épines rondes et roses. De retour au bateau, je les laisse pendre dans un sac quelques centimètres sous l’eau.

Les invités ont abordé. Mon bateau évite moins rond, j’ai hérité de quatre mousaillons supplémentaires. Pour mieux tenter de les refourguer à leurs mères respectives, je propose le Graal : apéro entre hommes sur la plage arrière du bateau, oursins, petit vin blanc de Patrimonio.

L’invité : Pas kasher

Moi : Pas KaKoi ?

Le Boss : Laisse, je vais t’expliquer.

Du coup je me retrouve en tête à tête avec un avocat juif, moi les pieds dans l’eau pas lui, dégustant mes oursins arrosés des ses paroles sages. J’ai pas pu tout manger ni comprendre ce jour là. Alors j’ai dit aux enfants, prenez vos masques et vos tubas, nous allons nous promener. Après leur avoir expliqué le peu que je savais sur ces bestioles je leur ai dit « imaginez que vous êtes un oursin et déposez le là où vous aimeriez vivre. Le jeu a duré toute l’après midi.

Le soir, les parents ont souligné un calme inhabituel.

Et Dieu n’a rien à voir avec tout ça.

Point noté par mon père.

Chapitre suivant :

Une réflexion sur “Oursins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s