Good mayonnaise.

Calvi

15.07.1990

J’ai été réveillé à 6h30 par un Akir qui se mettait à côté de moi. Après j’avais peur que le Boss se lève avant moi et je me suis levé fatigué à 7h, lui à 10h30. Je pense partir sur Macinagio puis sur Elbe. J’ai confiance en moi et j’ai envie de naviguer. Le Boss lui décide de rester. Tant mieux, ça fera du repos.

En cours de journée, il hésite à partir sur Bonifacio. J’ai pas trop envie. On a moins d’une semaine, ça fait une longue route. Finalement on part demain sur Elbe.

Il a l’air content de moi, il me parle déjà de l’année prochaine. Il veut me laisser le bateau en gardiennage. Lavé deux fois par mois et une sortie d’une heure par mois. C’est le temps qu’il faut pour emmener les copines aux îles. Ca va être géant.

Patrick est avec ses filles, j’ai l’impression qu’il évite de me parler.

Apostille :

Le souvenir est de plus en plus vague. Vivement qu’elle me réécrive. Je le saurai demain en téléphonant. Si elle m’écrit, je lui envoie une carte tous les jours.

(suite)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s