The Boss.

San Remo

12.07.1990

Je me suis levé à 7h pour rien. Comme d’habitude le Boss se lève tard. En plus le vent s’est totalement calmé. J’attends la météo pour partir sur Porto Fino. Elle n’est pas très bonne mais un Bertram nous dit qu’il prend le même chemin que nous en longeant les côtes. Nous partons longtemps après lui.

A la sortie du port, la mer est peu agitée à agitée mais dès le premier cap passé elle devient forte. Une vague enfonce l’avant du bateau dans l’eau. S’en est trop, je rentre. De plus le vent se relève.

Impossible de rentrer dans le port. Il y a une régate et des centaines de voiliers sortent à la file. Il faut une demi heure pour y parvenir. La manœuvre est presque parfaite mais le Boss n’est pas doué. Il s’emmêle les pinceaux, le bateau repart vers l’avant alors que je suis sur le quai. Je m’énerve, je crie et tout rentre dans l’ordre.

Il faut maintenant relaver le bateau. Je suis fatigué et le Boss voudrait que son bateau soit un miracle d’organisation. Il est très pointilleux et appliqué, trop à mon goût, tout doit être réglé et en ordre.

22h30 je me couche. Demain debout 4h et il trouve le moyen de resserrer une vis. Je ne suis pas sûr de la météo. J’angoisse un peu. Je ne sais même pas dans quel port on va. Surement Porto Fino puis Porto Venere. Il s’acharne encore au-dessus de ma tête. Je n’ose pas me montrer sinon j’en ai pour jusqu’à minuit.

Apostille :

J’ai téléphoné ce matin, toujours pas de lettre.

Ca m’inquiète

(suite)

Une réflexion sur “The Boss.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s