A mes z’emmour.

Pfff c’est chiant ce soir, j’ai pas bu j’ai pas fumé.

Nan parceque quand j’ai bu et que j’ai fumé, j’ai plein de trucs à raconter mais je ne le fais pas.

Alors que quand j’ai pas bu et pas fumé, j’ai rien à dire mais je vais le faire.

Donc, ce matin j’ai bien chié. Jusque-là on n’est pas trop loin de ce qu’on me propose comme conversation quotidienne.

Ensuite on m’a demandé de participer à une contre-manifestation anti la tenue d’un meeting de zemmour à Cannes.

Selon l’organisatrice nous étions elle, moi et un fauve assoiffé de sang. Selon mon service d’ordre elle était une. Accompagnée d’un individu défavorablement connu des services psychiatriques et d’un quadrupède dont la seule fonction est manifestement de bien chier.

En face ils étaient deux queues interminables cherchant a entrer dans une salle de sport comme d’autres soirs ils se rendent en boîte de nuit. Des cons aux volant de leurs grosses bagnoles avec des putes embagousees côté passager qui à l’heure oû j’écris ces lignes doivent se faire démonter le fiou-fiou en repensant au DJ du soir comme aux plus belles heures de leur jeunesse oû elles fantasmaient sur David Guetta.

Non le monde n’est pas sauvable.

Et je m’en fou. La dernière fois oû j’ai voulu sauver le monde, les messieurs en blouse blanche sont venus me chercher pour me proposer une cure de repos.

Le seul et unique sujet qui devrait animer le débat présidentiel est l’avenir écologique de la planète. Ben non. La maison brûle, ils se disputent pour savoir qui va faire la vaisselle.

Sachant que j’ai une lectrice sur ce site, ce brulot anti fasciste au cours duquel j’ai démontré mon incapacité à tenir un discours politique et ma persuasion à quitter cette planète non pas avec les navettes de Musk mais par l’alcool la drogue et le sexe, devrait avoir un retentissement national.

Une solution? La création. Ca ne changera rien. Les catastrophes naturelles, sécheresses, incendies guerres corruptions migrations massives existeront toujours mais vous vous serez évadés cinq minutes.

Et merde faut que je fasse le gigolo à parcourir les autres sites en laissant des commentaires flatteurs dans le seul but d’obtenir des likes destinés à flatter mon ego démesuré.

8 réflexions sur “A mes z’emmour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s